Cours

Les Cours d’échecs avec Nice Alekhine

nice-alekhine_001

La vocation du Cercle d’Échecs Nice Alekhine est d’accueillir toutes les semaines, pendant l’année scolaire (le club est fermé pendant les vacances scolaires), les enfants et les adolescents souhaitant apprendre et pratiquer les Échecs en proposant des cours, et, en organisant régulièrement des tournois et des manifestations autour du jeu d’Échecs.

En marge des cours, le club propose tout au long de l’année des stages tous niveaux pendant les vacances scolaires (non compris dans le montant du forfait annuel).
Ces stages ne s’adressent qu’aux jeunes et sont limités aux 15 premiers inscrits. Il se déroulent au club et sont dirigés par Patrice Babault.
Si vous souhaitez faire des progrès aux échecs, dans une ambiance studieuse mais très conviviale et détendue, venez y participer !

Méthodes & Moyens

1.

Cours collectifs par niveau

2.

Travail individuel sur support informatique

3.

Suivi individuel de progression.

Cette activité formatrice et passionnante est ouverte à tous.
Quel que soit l’âge, quel que soit le niveau, notre club apportera à votre enfant une méthode d’apprentissage qui répondra à ses besoins.

Les nombreux résultats de nos élèves en compétition témoignent de la qualité de l’enseignement au club d’Échecs Nice-Alekhine.

Projet éducatif

De plus en plus d’établissements de la ville de Nice ont intégré le jeu d’échecs pendant le temps périscolaire.

Il ne fait donc plus aucun doute que la pratique du jeu d’Échecs est un outil de réussite scolaire. Le jeu d’Échecs permet à l’enfant d’élaborer des schémas de pensée dans lesquels mémoire, imagination, motricité, observation, logique, esprit critique, attention, analyse… sont étroitement imbriqués.
Les valeurs éducatives apportées par le jeu d’échecs sont principalement :

  • apprendre à respecter les règles ;
  • apprendre à respecter l’autre ;
  • apprendre l’humilité.

Les valeurs pédagogiques sont essentiellement le développement :

  • de la concentration ;
  • de l’esprit d’abstraction ;
  • des capacités de concentration, d’analyse et de synthèse.

Ce développement ne peut avoir que des répercussions positives sur l’apprentissage des disciplines scolaires.

 

Les établissements partenaires pour l’année 2017-2018

NICE ALEKHINE crée un pôle échecs de soutien scolaires l’école jusqu’à l’université.

La Fédération française d’échecs (FFE) a signé le 1er janvier 2011 avec le Ministère de l’Education, une convention au titre du plan national Sciences et techniques de lutte contre l’inumérisme pour favoriser le soutien scolaire par les échecs.

En exécution de ce plan et en concertation avec la FFE, l’Académie de Nice, l’Université de Nice et la Ville de Nice, des conventions ont été conclues qui nous permettent aujourd’hui d’avancer pour délivrer du soutien scolaire dans les écoles primaires dans le temps scolaire par l’apprentissage des échecs.

  • L’École publique RONCHESE, à Nice près Nice Étoile,
  • L ‘institut Saint Vincent de Paul (école primaire). Pour voir l’article cliquez ici
  • L’Institut Michelet connu internationalement
  • L’École primaire de Cap d’Ail

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici…

« Placer le jeu au cœur de l’éducation… »

L’éducation Nationale Française (Bulletin Officiel [B.O.] n° 11 du 15 mars 2007 – MENB0700490X) a reconnu que le jeu d’échec était une activité à la fois ludique et sportive, qui constituait aussi et surtout une activité intellectuelle qui permettait de développer des compétences diverses chez ceux qui le pratiquaient, et notamment chez les jeunes auprès de qui il constituait un réel vecteur de formation.
Elle a établie que la pratique des échecs encourageait notamment le développement des capacités intellectuelles telles que la mémoire, le raisonnement logique, la capacité d’abstraction, l’analyse de problème et la mise en œuvre de stratégies de résolution.
Elle pense de plus, que la pratique des échecs contribue à la construction de la personnalité en encourageant l’attention, l’imagination, l’anticipation, le jugement et la confiance en soi.
Enfin, le jeu d’échecs, école de concentration et de maîtrise de la pensée, serait une école de maîtrise de soi qui favoriserait l’apprentissage des règles et le respect d’autrui, et à ce titre participerait de l’apprentissage de la citoyenneté.
C’est par ces mots que M. Gilles De Robien, Ministre de l’Éducation Nationale, a introduit son discours, à l’occasion de la signature de la convention, le 15 février 2007, entre le Ministère de l’Éducation nationale et la Fédération Française des Échecs.